Parcs nationaux: les joyaux naturels de l’Italie6 novembre 2018

delta-po

L’Italie a 15 mille kilomètres carrés de zones naturelles protégées

Un parc national est une vaste zone de terre contenant un ou plusieurs écosystèmes d’intérêt national et international et dont la beauté naturelle explique l’importance de la protection de la part de  l’État pour sa conservation. Actuellement, ces zones de conservation en Italie couvrent une superficie de plus de 1 500 000 hectares (15000 km²) et correspondent à environ 6% du territoire national.

Officiellement, les parcs nationaux figurant sur la liste officielle des zones naturelles protégées (EUAP) sont 25 et cette liste est périodiquement mise à jour par le ministère de l’environnement et la protection du territoire et de la mer. Outre les parcs nationaux, il existe 847 parcs régionaux et provinciaux protégés, pour un total de 6 millions d’hectares, y compris les côtes, les terres et les zones marines, soit 22% du territoire national. L’unicité et l’incroyable valeur scientifique, environnementale et esthétique de certains parcs ont même été reconnues par l’UNESCO, comme dans le cas du Parc National des Cinque Terre, en Ligurie.

Parc National des Cinque Terre

Fondée en 1999 et située dans la province de La Spezia, il s’étend sur environ 4 300 hectares et comprend cinq villages riches en histoire, en art et en éléments naturalistes évocateurs. Le parc des Cinque Terre a été reconnu pour sa valeur universelle exceptionnelle, parce que – comme indiqué dans le document de l’UNESCO – « représentant d’une région géoculturelle clairement définie […] et qu’il répond à des critères d’intégrité et d’authenticité, qui  se manifestent dans les formes du paysage agricole, caractérisé par le peuplement rural et par les terrasses soutenues par des murs de pierre sèche ».

Le parc se compose de cinq petits villages de pêcheurs surplombant le « Levante ligure » : Monterosso al Mare, Vernazza, Corniglia, Manarola, Riomaggiore. À rendre spécial un tel endroit est aussi le cadre naturel qui entoure les villages : des montagnes à la mer, le parc offre un paysage riche et varié, avec de petites calanques et des plages magnifiques, des vignes et des oliviers, et des sentiers panoramiques spectaculaires surplombant la mer pour remonter ensuite vers les montagnes.

Parc national du Gargano

Le parc national du Gargano a été créé en 1995 et couvre une superficie de 121.118 hectares comprenant 18 communes, mais, surtout, il est considéré comme l’un des plus riches en termes de diversifications d’habitats et biodiversité.

Souvent, ce parc est connu à l’étranger et en Italie seulement comme un lieu de villégiature pour ses eaux cristallines – avec destination obligatoire à Vieste, Peschici et les Tremiti – ou comme lieu de pèlerinage lié à Padre Pio, mais il y a bien plus que ça…

Plusieurs zones protégées y trouvent place, parmi lesquelles la réserve marine des îles Tremiti, unique en son genre pour la beauté extraordinaire des fonds marins et pour les grottes naturelles. Dans l’arrière-pays du promontoire, le dernier témoignage de la Foresta Umbra verdoie , un habitat très étendu déjà à la préhistoire. Dans la partie nord du parc, vous pouvez visiter le petit lac de Lesina et le lac de Varano, le plus grand par taille de l’Italie du Sud. Il y a beaucoup de possibilités pour explorer le parc à pied ou en vélo avec des visites et des excursions de type sportif, naturaliste, oenologique, gastronomique,  historique, artistique et religieux.

Parc Régional du Delta du Pô

Établi en 1988, le parc régional du delta du Pô est une zone protégée d’environ 54 000 hectares occupant une vaste zone géographique de Vénétie et d’Émilie-Romagne. Bien que ne faisant pas partie de la liste des parcs nationaux, il mérite une attention particulière : le parc naturel régional, en fait, est l’une des réserves naturelles les plus évocatrices en Italie, en plus d’être le patrimoine UNESCO, il est également le plus grand habitat des terres humides européen pour les transmigrations de riches colonies d’oiseaux (parmi lesquelles les flamants roses), mais aussi l’habitat permanent de nombreuses espèces animales et végétales.

Le Pô, ce doux géant long de 650 km, se penche vers son embouchure comme un triangle dont l’axe est traversé par la branche centrale du Pô de Venise, et dont la surface est mouillée par les six branches qui portent le nom de Levante Pô , Pô de Maistra, Pô di Pila, Pô di Gnocca, Pô di Tolle et Pô di Goro.

Le parc est une terre encore en bonne partie inconnue, à parcourir lentement, en découvrant la douceur du paysage, l’accueil chaleureux et rude des cabanes, l’émotion des ponts de bateaux, le mystère des roselières touffus, de vastes horizons, jusqu’au charme de l’embouchure et des « scanni », lambeau de sable larges quelques dizaines de mètres qui s’étendent parfois sur des kilomètres. Le parc peut être exploré à pied ou par vélo avec des itinéraires et des excursions de nature sportive, naturaliste, oenologique et gastronomique.